##plugins.themes.bootstrap3.article.main##


Stéphane Vinolo

Resumen

La théorie mimétique de René Girard est totalement close sur la violence parce que la déconstruction des mécanismes victimaires, mis à nu sur la Croix, n’a fait qu’accélérer l’advenue de l’Apocalypse. En montrant que cette clôture est due à un enfermement métaphysique d’un premier moment de la théorie mimétique, enfermement porté par un chemin qui nous mène inexorablement de l’objet à l’être, en passant par l’image et l’idole, nous ouvrons une brèche dans la violence grâce à la phénoménologie de la donation de Marion. Contre le modèle de l’image et de son idolâtrie, Marion nous permet de dépasser la violence par le paradigme de l’icône qui, loin d’en passer par l’image et l’être, nous porte vers le signe et les phénomènes saturés. En percevant le monde non plus à l’aune de l’objectité, mais selon la modalité phénoménologique de la saturation, la boucle autoréférentielle de la violence mimétique est mise en question et nous ouvre la possibilité de relations pacifiques. Aussi, le grand défi de notre temps n’est pas tellement de savoir donner que d’apprendre à recevoir.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Keywords

Girard; ícono; ídolo; Marion; fenómenos saturados

References
Alquié, F. (1950). La découverte métaphysique de l’homme chez Descartes. Paris : Presses Universitaires de France.
Anspach, M. (2002). À charge de revanche, Figures élémentaires de la réciprocité. Paris : Seuil.
Armogathe, J-R. (dir.) (2011). Histoire générale du christianisme. Paris : PUF. Derrida, J. (1967). De la grammatologie. Paris : Les Éditions de minuit. Derrida, J. (1980). La carte postale, de Socrate à Freud et au-delà. Paris : Flammarion.
Descartes, R. (1992). Méditations métaphysiques. Œuvres philosophiques tome II (pp. 375-505). Paris : Garnier.
Dupuy, J-P. (2002). Avions-nous oublié le mal ? Penser la politique après le 11 septembre. Paris : Bayard.
Girard, R. (1961). Mensonge romanesque et vérité romantique. Paris : Grasset. Réédition in Girard, R. (2007). De la violence à la divinité. (pp. 29-292) Paris : Grasset.
Girard, R. (1972). La violence et le sacré. Paris : Grasset. Réédition in Girard, R. (2007) De la violence à la divinité (pp. 293-699) Paris : Grasset.
Girard, R. (1999). Je vois Satan tomber comme l’éclair. Paris : Grasset. Réédition
(2001), Paris : LGF.
Girard, R. (2007). Achever Clausewitz. Paris : Carnets Nord. Édition revue et augmentée (2011) Paris : Flammarion.
Heidegger, M. (1986). Être et temps. Paris : Gallimard.
Kant, E. (1980). Critique de la raison pure. Œuvres Philosophiques I, Des premiers écrits à la Critique de la raison pure (pp. 719-1470), Paris : Gallimard.
Kant, E. (1985). Critique de la faculté de juger. Œuvres Philosophiques II, Des prolégomènes aux écrits de 1791 (pp. 845-1299), Paris : Gallimard.
Levinas, E. (1961). Totalité et infini, Essai sur l’extériorité. La Haye : Martinus Nijhoff.
Levinas, E. (1974). Autrement qu’être ou au-delà de l’essence. La Haye : Martinus Nijhoff.
Levinas, E. (2009). Œuvres 1, Carnets de captivité et autres inédits. Paris: Grasset. Marion, J-L. (1975). Sur l’ontologie grise de Descartes, Science cartésienne et savoir aristotélicien dans les Regulae. Paris : Vrin.
Marion, J-L. (1982). Dieu sans l’être. Paris : Fayard. Réédition (1991, 2002) Paris : PUF.
Marion, J-L. (1991). La croisée du visible. Paris : La Différence. Réédition (1996, 2007) Paris : Presses Universitaires de France.
Marion, J-L. (1997). Étant donné, Essai d’une phénoménologie de la donation. Paris : PUF. Réédition (2005) Paris : PUF.
Marion, J-L. (2001). De surcroît, Études sur les phénomènes saturés. Paris : PUF. Réédition (2010). Paris : PUF.
Marion, J-L. (2005a). La banalité de la saturation, Le visible et le révélé (pp. 143-182), Paris : Cerf.
Marion, J-L. (2005b). Le phénomène saturé, Le visible et le révélé (pp. 35-74), Paris : Cerf.
Marion, J-L. (2012). La rigueur des choses, Entretiens avec Dan Arbib. Paris : Flammarion.
Pascal, B. (2000). Pensées retranchées, Œuvres Complètes tome II (pp. 851-868), Paris : Gallimard.
Ramond, C. (2002). Récits et Images du Rêve, Colloque Le rêve, entre science et philosophie, université Paris 1, UFR de philosophie / ED de philosophie, Resp. Christiane Chauviré, Paris, 19-21 septembre 2002. http://perso. orange.fr/charles.ramond/Recits_et_Images_du_Reve.pdf
Rey, O. (2016). Quand le monde s’est fait nombre. Paris : Stock.
Serres, M. (2012). Petites poucettes. Paris : Le Pommier.
Spinoza, B. (1966). Lettre LVI à Hugo Boxel, Œuvres IV (pp. 297-300), Paris : Flammarion.
Vinolo, S. (2010). Critique de la raison mimétique – Girard lecteur de Sartre. C. Ramond (Ed.), La théorie mimétique : de l’apprentissage à l’apocalypse
(pp. 59-104). Paris : Presses Universitaires de France.
Vinolo, S. (2012). Dieu n’a que faire de l’être, introduction à l’œuvre de Jean-Luc Marion. Paris : Germina.
Vinolo, S. (2013). La majorité contre la foule. Cités, 53, 2013/1, pp. 87-106. Vinolo, S. (2016). La tentation moderne de Jean-Luc Marion. Dialogue 55, pp.
343-362.
Vinolo, S. (2017). ¿Qué más da? La estética en Jean-Luc Marion. Escritos, Vol. 25, N. 54, pp. 197-220.
Cómo citar
Vinolo, S. (2018). Raturer la théorie mimétique : Marion au-delà de Girard. Universitas Philosophica, 35(71), 201-231. https://doi.org/10.11144/Javeriana.uph35-71.rtmm
Sección
Artículos
Artículos más leídos del mismo autor/a