##plugins.themes.bootstrap3.article.main##


Nicolas Lefort https://orcid.org/0000-0002-2933-6750

Resumen

Al finalizar la Primera Guerra Mundial, la Alsacia y Lorena fueron devueltas a Francia, de cuyo territorio aun hacen parte hoy. A partir de esta historia singular, el presente artículo pone de relieve las influencias artísticas cruzadas -tanto alemanas como francesas- que poseen los monumentos históricos de Alsacia, y su importante impacto en los crite­rios de restauración tenidos en cuenta por los arquitectos, en su recepción por parte de los especialistas -de ambas nacionalidades- en conservación, y por supuesto, en su tratamiento puntual al momento de ser restaurados. Con el estudio de este fenómeno, es posible entender la forma como las relaciones franco-alemanas han generado desde 1945 un cambio progresivo en la mirada que se presta a las realizaciones que datan de la época de dominio alemán.

##plugins.themes.bootstrap3.article.details##

Keywords

monumento histórico, excavación arqueológica, conservación de monumentos históricos, arquitecto restaurador, nacionalismo

References
Adam, P. (1972). Les églises paroissiales Saint- Georges et Sainte-Foy de 1810 à 1920. An¬nuaire de la Société des amis de la bibliothè¬que de Sélestat, (22), 118-129.

Andrieux, J.-Y. et Chevallier, F. (2014). Le patri¬moine monumental: sources, objets et repré¬sentations. Rennes : Presses universitaires de Rennes.

Auduc, A. (2008). Quand les monuments construi¬saient la nation. Le service des monuments historiques de 1830 à 1940, Paris, Comité d’histoire du ministère de la Culture.

Baridon, L et Pintus N. (1998). Le château du Haut- Koenigsbourg: à la recherche du Moyen Âge Paris: Patrimoine au présent.

Baumann, J. (1979). Restaurations et rénovations de la collégiale de Thann à travers les siècles. Annuaire de la Société d’histoire des régions de Thann-Guebwiller, 13, 36-42.

Bengel, S. (2015). Le sauvetage de la cathédrale au début du XXe siècle : Johann Knauth et la reprise des fondations de la tour. In A. Mistler (dir.), Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg, 100 ans de travaux (pp. 47-58). Bernardswi¬ller: ID l’Édition.

Bercé, F. (1981). Les concours des monuments historiques de 1893 à 1979. Paris: CNMHS.

Bercé, F. (2000). Des monuments historiques au patrimoine du XVIIIe siècle à nos jours ou « Les égarements du coeur et de l’esprit ». Paris: Flammarion.

Boeswillwald, É. (1900). Straßburger Muenster. Bericht des Herrn Boeswillwald, Architekt, Generalinspektor der historischen Bauwerke, 1888. Strassburg: F. X. Le Roux, 1889.

Boito, C. (2000). Conserver ou restaurer: les dilemmes du patrimoine (trad. Jean-Marc Mandosio, préf. Françoise Choay). Besançon: Éditions de l’Imprimeur.

Châtelet-lange, L. Schaefer Carl. In J.-P. Kintz (dir.), Nouveau dictionnaire de biographie al¬sacienne (NDBA), Strasbourg, Fédération des Sociétés d’histoire et d’archéologie d’Alsace, 1982-2007, n. o 33, (pp. 3389).

Choay, F. (1992). L’allégorie du patrimoine. Paris: Seuil.

Clemen, P. (1898). Die Denkmalpf lege in Frankreich. Rotenberg: Marburg and der Lahn.

Clemen, P. (1914). La protection allemande des monuments de l’art pendant la guerre (tra¬duit et commenté par Louis Dimier). Co-rrespondance historique et archéologique, 243-265.

Dauchy, C. (1926). La consolidation du pilier de la tour de la cathédrale de Strasbourg (= extrait du Génie Civil du 21 novembre 1925). Paris.

Dehio, G. (1911). Handbuch der deutschen Kunstdenkmäler, Band IV, Südwestdeuts¬chland. Berlin: E. Wasmuth A.-G.

Dehio, G. et Riegl, A. (1900). Konservieren, nicht restaurieren. Streitschriften zur Denkmal¬pflege um 1900. Braunschweig: Vieweg & Sohn.

Doucet, H. (2012). Entre Labrouste et Viollet-le- Duc, Gustave Klotz, architecte de l’OEuvre Notre-Dame. Actes du colloque Labrouste (1801-1875) et son temps. Paris: INHA.

Echt, R. (1984). Emile Boeswillwald als Denkmal¬pfleger. Untersuchungen zu Problemen und Methoden der französichen Denkmalpfler im 19. Jahrhundert. Bonn.

Eberhardt, S. (2015). Entre France et Allemagne, de la ville ancienne à la Neustadt de Stras¬bourg: la construction du regard patrimonial. (Thèse de doctorat en géographie et aména¬gement). Université Jean Moulin, Lyon.

Faviere, J. (1905). Ebhardt Bodo Heinrich Justus. In J. P. Kintz (dir.), NDBA, (pp. 4579-4580).

Foucart, B. (1974). Comment peut-on aimer une église du XIXe siècle ou de la réhabilitation du pastiche. L’Art du XIXe siècle = Monuments historiques, 1, 64-71.

Fuchs, M. (2000). La restauration d’édifices en Alsace autour de 1900. In R. Rapetti, Strasbourg 1900: Naissance d’une capitale. [Actes du colloque organisépar les Musées de Strasbourg en collaboration avec l’Universitédes sciences appliquées de Wiesbaden et l’UniversitéMarc-Bloch de Strasbourg, tenu au musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg du 1er au 4 décembre 1999] (pp. 220-222). Paris: Strasbourg.

Fuchs, F. J. (2016). Klotz François Gustave. In J.-P. Kintz (dir.), Nouveau dictionnaire de biogra¬phie alsacienne (NDBA), Strasbourg, Fédéra¬tion des sociétés d’histoire et d’archéologie d’Alsace, 1982-2007 (pp. 2016-2018). .

Fuchs, F. J. (2016). Johann Knauth . In J.-P. Kintz (dir.), NDBA, (pp. 2020-2021).

Grodecki, L. (1991). Le «néo-gothique» et le «néo-roman» à la cathédrale de Strasbourg de 1770 à 1970(1972). In Le Moyen Âge retrouvé, (pp. 365-372). t. 2. Paris: Flammarion, (Idées et recherches).

Haeusser, F. (1905). Boeswillwald Émile. In J. P. Kintz (dir.), NDBA, (p. 286).

Hallays, A. Restaurer un monument, c’est le détruire. Revue alsacienne illustrée, 7, 68.

Haeusser, J. R. (1984). Pour une restitution de la tour de Gustave Klotz, architecte de l’OEuvre Notre-Dame, 1837-1880. Bulletin de la cathé¬drale de Strasbourg, (16), 97-103.

Hallays, A. (1910). En flânant, à travers l’Alsace. Paris: Perrin.

Harlaut, Y. (2003). La restauration de la cathédrale de Reims: enjeux et ingérences. In P. Poirrier et L. Vadelorge (dir.), Pour une histoire des politiques du patrimoine (p. 256). Paris: Comité d’histoire du ministère de la Culture.

Hering, H. et Schimpf, A. (1978). Les travaux de consolidation du pilier supportant la tour de la cathédrale de Strasbourg conduits par Johann Knauth et Charles Pierre. Bulletin de la cathédrale de Strasbourg, (13), 7-40.

Hofman, J. M. (2016). 1914-1918, Le patri¬moine s’en va-t-en guerre, Paris, Cité de l’architecture & du patrimoine. Paris: Édi¬tions Norma.

ICOMOS (1964). Charte internationale sur la con¬servation et la restauration des monuments et des sites. Charte de Venise, 11.

Igersheim, F. (2006). L’Alsace et ses historiens (1680-1914): la fabrique des monuments. Strasbourg: PUS.

Igersheim, F. et Wilcken, N. Winkler Charles (Karl). In J. P. Kintz (dir.), NDBA, (pp. 4263-4264).

Igersheim, F. (2013). Charles Winkler, architecte des monuments historiques et conservateur. In S. Piéchaud (dir.), Exposition centenaire de la loi de 1913, Les monuments historiques entre Allemagne et France. Strasbourg: DRAC Alsace.

Jantzen, M. (1998). Alsaciens et monuments germaniques. In J. Le Goff (dir), Patrimoine et passions identitaires, (pp. 237-242). Paris: Fayard-Éditions du patrimoine, (Actes des entretiens du patrimoine)

Klotz, J. (1965). Gustave Klotz, d’après ses notes, ses lettres, ses rapports, 1810-1880. Stras¬bourg: Muh-Leroux.

Klotz, J. (1966). Gustave Klotz, architecte de l’OEuvre Notre-Dame, 1837 à 1880. Bulletin de la Société des amis de la cathédrale de Strasbourg, 8, 21-50.

Kolly, I. (2006). Les copies de l’Église et de la Synagogue: un tournant vers la conserva¬tion préventive. Bulletin de la cathédrale de Strasbourg, 27, 35-48.
Kott, C. (2013). Guerre et patrimoine, L’Exposition des oeuvres d’art mutilées de 1916. In D. Fabre (dir.), Émotions patrimoniales (pp. 119-145). Paris: Maison des sciences de l’Homme, (Ethnologie de la France).


Lafourcade, F. (2016). L’oeuvre architecturale de Paul Gélis (1885-1975) en Alsace de 1920 à 1940, (Master sous la dir. d’Anne- Marie Châtelet). École nationale supérieure d’architecture de Strasbourg, Strasbourg.

Lechten, P. (1937). L’oeuvre de l’administration des Beaux-Arts. In L’Alsace depuis son retour à la France, Strasbourg, Comité alsacien d’études et d’informations, 1er supplément, (pp. 134-142).

Lefort, N. (2013). Patrimoine régional, adminis¬tration nationale: la conservation des monu¬ments historiques en Alsace de 1914 à 1964. (Thèse de doctorat en histoire). Université de Strasbourg, Strasbourg.

Lefort, N. (2016). Les monuments historiques détruits par la Grande Guerre dans le Haut- Rhin: une reconstruction au cas par cas. Cahiers alsaciens d’archéologie, d’art et d’histoire, (59), 165-194.

Lefort, N. (2016). Rendre à l’Alsace son beau visage: la reconstruction des monuments historiques après 1945. Revue d’Alsace, (142), 139-181.

Leniaud, J. M. (2002). Les archipels du passé: le patrimoine et son histoire. Paris: Fayard.

Léon, P. (1918). La renaissance des ruines, Mai¬sons, monuments. Paris: Henri Laurens.

Maingon, C. (2014). L’instrumentalisation du patrimoine blessé. Paris, 1916: l’Exposition d’oeuvres d’art mutilées ou provenant des ré¬gions dévastées par l’ennemi au Petit Palais. In Situ [en ligne], n. o 23, Le patrimoine dans la Grande Guerre.

Mâle, É. (1923). L’art allemand et l’art français du Moyen Âge. Paris: Armand Colin.

MAP 80/1/118 (1930). Liste des monuments sus¬ceptibles d’être classés transmise au service le 8 février 1927 par André Hallays. Bulle¬tin officiel d’Alsace et Lorraine. Liste des monuments historiques classés dans les départements du Haut-Rhin, du Bas-Rhin et de la Moselle à la date du 20 mars 1929 (pp. 200-209).

MAP 80/1/118 (1945, avril). Rapport de Paul Gélis sur l’activité du Landesdenkmalamt de 1940 à 1944.

MAP 80/15/31 (1947, juillet 25). Procès-verbaux de la commission des monuments historiques.

MAP, 80/29/1 (1949, avril). Conférence de Ber¬trand Monnet sur les dommages de guerre en Alsace.

MAP, 80/15/47 (1968, juin 28). Procès-verbaux de la commission supérieure des monuments historiques.

MAP, 80/15/49. (1970, novembre 23). Procès-verbaux de la commission supérieure des monuments historiques.

MAP, 80/17/53. (1979, janvier 22). Procès-verbaux de la délégation permanente de la commis¬sion supérieure des monuments historiques.

MAP, 81/67/27. (1970, février 24). Rapport Mon¬net.

MAP, 80/29/5. (1967, décembre 29). Rapport Monnet.

MAP, 81/67/28. (1946, octobre 16). Rapport Mon¬net.

MAP, 81/67/28. (1950, mars 18). Rapport Monnet.

MAP, 81/68/2. (1945, décembre 18). Rapport Monnet.

MAP, 81/68/2. (1948, janvier 10). Rapport Monnet.

MAP, 81/68/37. (1970, mai 13). Rapport Monnet.

MAP, 81/68/37. (1980, octobre 29). Rapport Ga¬ymard.

MAP, 81/68/41. (1922, juillet 1er). Rapport Gélis.

MAP, 81/68/41. (1924, juillet 10). Rapport Gélis.

MAP, 81/67/51. (1925, juillet 4). Rapport Gélis.

MAP, 81/67/51. (1925, septembre 10). Rapport de Paul Boeswillwald.

MAP, 81/67/51. (1927, 14 novembre). Rapport Gélis.

MAP, 81/67/51. (1966, décembre 2). Rapport Monnet.

Meyer, J.P. (2002). Les travaux de restauration à l’église d’Ottmarsheim de 1825 à 1959. Revue d’Alsace, (128), 315-330.

Meyer, J.P. (1988). La restauration des églises de Neuwiller au XIXe siècle. Pays d’Alsace, (142), 1-9.

Michler, F. (2008). Les politiques patrimoniales dans un espace culturel frontalier: le cas du Bas-Rhin avant et après son annexion à l’Empire allemand en 1871. In C. Lemaître et B. Sabatier (dir), Patrimoine et patrimoniali¬sation : fabrique, usage et réemploi (p. 72). Québec: Éditions Multimondes.

Mistler, A. (dir.), (2015). Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg, 100 ans de travaux, Strasbourg : I. D. L’Édition.

Monnet, B. (1949). Monuments historiques als¬aciens: dommages de guerre. Techniques et architecture, (3-4), 44.

Monnet, B. (1970). Métamorphoses. Bulletin de la Société des amis de la cathédrale de Strasbourg, (9), 63-94.


Nohlen, K. (1982). Baupolitik im Reichsland Elsaß- Lothringen 1871-1918. Die repräsentativen Staatsbauten um den ehemaligen Kaiserplatz in Straßburg. Berlin: Mann.

Passini, M. (2012). La fabrique de l’art national. Le nationalisme et les origines de l’histoire de l’art en France et en Allemagne, 1870-1933. Paris: Éditions de la Maison des sciences de l’Homme.

Perry, L. (2015). Johann Knauth, Strasbourg, Archives de la Ville et de l’Eurométropole.

Perrot, A. C. (1994). Les architectes en chef des monuments historiques, 1893-1993, Cen¬tenaire du concours des ACMH. Levallois Perret: HM Éditions.

Piéchaud, S. (2015). La tour de croisée de la cathé¬drale de Strasbourg: monument, doctrine et appropriation. In A. Mistler (dir.), Cathédrale Notre-Dame de Strasbourg, 100 ans de tra¬vaux, (pp. 165-174).

Pottecher, M. (2009). Saint-Pierre-le-Jeune de Strasbourg : restauration et réception d’un édifice germanique en territoire annexé. Patrimoines, revue de l’Institut national du patrimoine, (5), 102-108.

Prunet, P. (1986). Rapport sur le problème posé par l’achèvement de la restauration de la tour de croisée. Bulletin de la cathédrale de Strasbourg, (17), 103-107.

Rieger, T. Monnet Bertrand. In J. P. Kintz (dir.), NDBA, (p. 2688).

Riegl, A. (1903). Le culte moderne des monu¬ments: son essence et sa genèse (trad. par Daniel Wieczorek, avant-propos de Françoise Choay). Paris: Seuil (Espacements).

Ruskin, J. (1849). The Seven Lamps of Architec¬ture. London: Smith Elder & Co.

Schlippe, J. (1942). Erster Bericht des Landes¬denkmalamtes für das Elsass (1940-1941). Freiburg im Breisgau: Urban-Verlag.

Schnitzler, B. (2017). Bodo Ebhardt – Otto Piper: polémique autour de la restauration du château du Haut-Koenigsbourg. In G. Bis-choff, F. Siffer (Florian) et J. Schweitzer (dir.), Néogothique! Fascination et réinterprétation du Moyen Âge en Alsace (1880-1930) (pp. 129-131). Strasbourg: BNU.

Schuchard, J. (1979). Carl Schäfer. 1844-1908. Le¬ben und Werk des Architekten der Neugotik. Munchen: Prestel.
Toursel-harster, D., Beck, J. P., et Bronner, G. (1995). Dictionnaire des monuments histo¬riques d’Alsace (pp. 305-308). Strasbourg: La Nuée Bleue.

Uberfill, F. (2004). Johann Knauth, dernier ar¬chitecte allemand de l’OEuvre Notre-Dame (1905-1920): un destin tragique. Bulletin de la cathédrale de Strasbourg, (26), 53-70.


Viollet-Le-Duc, E. (1868). Restauration. In Dic¬tionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle. Paris: Bance et Morel.

Vuillemard-Jenn, A. (2013). Entre gothique et néogothique : les polychromies de Saint- Pierre-le-Jeune de Strasbourg et la récep¬tion des travaux de Carl Schäfer. Cahiers alsaciens d’archéologie, d’art et d’histoire, (56), 177-193.
Cómo citar
Lefort, N. (2017). Del rechazo a la rehabilitación: las restauraciones del periodo alemán en la región de Alsacia durante el siglo XX. Apuntes. Revista De Estudios Sobre Patrimonio Cultural, 30(2), 104-125. https://doi.org/10.11144/Javeriana.apc30-2.drrs
Sección
Artículos
Artículos más leídos del mismo autor/a